Skip to content

Blog

Publié le 14/10/18

Si tout se passe comme prévu, dans 11 jours mes études prennent fin et dans 18 jours je prends le départ pour un voyage de mille kilomètres. N'étant pas spécialement sportif, un petit entrainement me semble nécessaire. Ne serait-ce que pour faire un bilan de mes capacités.

Presque 15 km avec le sac à dos complet (environ 18kg) : Test réussi !

Publié le 24/10/18

Un trajet d'environ 1000 km

Départ : Remiremont (Vosges)

Arrivée : Saint-Guilhem-le-Désert (Hérault)

Distance calculée : 1000 km

Durée estimée : 50 jours

Durée moyenne d’ensoleillement quotidien : 9h

Objectif : Arriver à destination avant Noël

But : S'essayer au "lâcher prise", mieux se connaitre

Finalité : Performer en 2019

8

Publié le 28/10/18

Étape 2 : le sac à dos.

Le parcours est tracé, c'est maintenant le moment de régler l'épineux problème du sac à dos. Trouver le bon compromis poids/utilité en tenant compte de la sécurité, des aléas et des objets qui nous rassurent : Trop anticiper, c'est également trop se charger.

Objectif : partir avec moins de 15kg sur le dos.

Finalement j'emporte 21kg de matériel.

2

Publié le 01/11/18

Quelques aléas et 3h plus tard me voilà parti. Merci de tous vos petits mots, mail et SMS de soutien.

🙂

La porte est fermée sous le regard attentif de "Poulpo" qui va  m'accompagner tout le long du trajet..

Première difficulté et pas des moindre, quitter son logement et se rendre au départ du chemin.

Première très sympathique rencontre sur le chemin 😉

Sortie de Saint-Nabord

Comme elles sont rassurantes ces petites pancartes

5

Publié le 02/11/18

 

Le gîte "la petite louviere"

Après une première nuit bien reposante, je reprends ma route. Le projet était de décoller à 8h point zéro-zéro mais c'était sans compter le temps pour refaire le sac. Le soleil et la gentillesse de mes hôtes me donnent des forces pour les 22km qui m'attendent.

Pas de courbatures ni de rougeurs ce matin. Par précaution j'ai mis de la crème pour protéger mes pieds des frottements. En revanche un ongle s'est infecté. Je verrais ça ce soir. Affaire à suivre....

Vue du pont "Napoléon"

 

En route pour Uzemain

 

1

Publié le 03/11/18

Hello,

Je n'ai pas eu suffisamment de réseau hier et aujourd'hui pour donner des nouvelles et encore moins pour partager des photos. J 'essaie de rattraper le retard dès que j'ai une connexion Wi-Fi.

[NDLR : LES PHOTOS SONT ARRIVÉES]

Enfin arrivé à l' auberge.

Hier j' ai été accueilli comme un roi à l'auberge des 7 pêcheurs de Mélomenil.

Marilyne de l'auberge des 7 pêcheurs et M. Blaudez un très sympathique voisin.

Pour l'instant la météo est de mon côté avec des températures en journées situées entre 11 et 13 degrés. Aujourd'hui, jour de la Saint-hubert il a fallu être vigilant vis à vis des chasseurs. Comme on le sait, il y'a les bons et les mauvais mais dans les deux cas un trou de balle est un trou de balle et j'aime autant éviter le désagrément. Heureusement je ne suis pas seul pour cette étape pour guetter les mouvements des traqueurs de Gallinette : une amie m'a rejoint pour le week-end.

Aller, on souris pour la photo

Le poids du sac commence à se faire sentir dans le dos mais mes problèmes de pieds s'atténuent. Cool.

Première partie de la journée le long des berges du canal de l'est.

Ce soir je dors sous la tente à quelques kilomètres de Vioménil, source de la Saône.

Je pense faire ma prochaine halte à Darney demain.

Enfin sorti de la zone de chasse

A vous cognacq Jay.

😊👟

Amorce d'une nuit étoilée en forêt

Le véritable voyage, ce n'est pas de parcourir le désert ou de franchir de grandes distances sous-marines, c'est de parvenir en un point exceptionnel où la saveur de l'instant baigne tous les contours de la vie intérieure.

Antoine de Saint Exupéry

3

Publié le 04/11/18

Des jours de plus en plus chauds, c'est super pour marcher.

Pendaison de crémaillère !

. J'ai eu une petite frayeur ce matin avec les chasseurs. En repliant les tentes une dizaine de sanglier nous ai passé sous le nez, fuyant les battues. Des coups de feu et des aboiements se font entendre pas très loin de notre campement. Nous déjeunerons à Vioménil.

Viomenil, source de la Saône, où l'on ne peut pas y remplir la gourde.

Après une pause casse-croûte à la source de la Saône, j'ai continué de longer la rivière jusqu'à Darney. Je commence à prendre un peu de retard par rapport au planning.

Oui, c'était comme ça sur le trajet

 

17h, la nuit tombe et je ne trouve aucun hébergement à Darney avec le smartphone : il va me falloir camper à nouveau. Je cherche un endroit plat et peu humide et installe ma tente à la hâte.

Le camping se passe bien, il ne fait pas trop froid. Mais demain je m'arrange pour prendre une douche chaude et dormir dans un lit, ça commence à devenir dur. Peut-être à Contrexéville.

3

Publié le 05/11/18

Aujourd'hui je rejoins Darney. J'avais installé ma tente sur la voie d'accès d'un ancien pont ferroviaire. Pas mal comme endroit même choisi à l'arrache à la lumière de la frontale.

La tente est longue sur le pont

Cette fois je suis tout seul à camper au milieu de la forêt. Le repas est un peu triste mais le moral tient bon.

Le pont ferroviaire, du moins ce qu'il en reste.

Le temps de ranger les affaires et je suis à Darney à midi. Pour être certain de dormir dans un lit ce soir je regarde sur internet les gîtes, chambres d'hôtes, hôtels et auberge aux alentours de Saint-Baslemont. J'en contacte une dizaine mais personne ne répond. Au bout d'une heure de recherche je me dis qu'il faut rapidement trouver une solution sinon je vais être bon pour retourner dans la forêt.

Comme j'ai pris un jour de retard sur le planning et que le GR fait une sorte de détour par les environs de Contrexéville pour redescendre sur Bourbonne-les-Bains je décide de m'y rendre directement. C'est une ville thermale, il y aura des hôtels et autre structure d'hébergement. Mais il est déjà 14h, que la nuit tombe à 17h15 et qu'il reste à parcourir presque 31km.

Vaille que vaille, j'y vais !

Première étape Monthureux-sur-Saône

Au bout de quelques kilomètres, je tends le pouce et il faudra attendre le trentième véhicule pour être emmener par un très sympathique garçon vacher jusque Ainvelle à 8km de Bourbonne, il est 16h.

Et c'est parti

 

Plus que 8 bornes

Je continue ma marche une heure environ avant d’être repris en stop par un autre chic type.  Bingo ! J'arrive à 17h20 à destination.

OK j'ai un peu triché. Mais bon, je n'avais vraiment pas envie de jouer à cache-cache avec les chasseurs une nuit de plus.

Prendre un vrai café,🍵 quel pied !

 

Terminé 😉👟

 

Ps : Avec tout ça j'ai perdu mon carnet de voyage : 5 jours d'écriture perdus 😢