Skip to content

J13 – Tarsul

Publié le 13/11/18

La pluie est tombée toute la nuit et s'est arrêtée à 8h30. Ça tombe bien : je comptais partir aux alentours de 9h. 😁

Ciel bleu et soleil au pied des murailles

Le chemin contourne l'enceinte du château qui, m'a t-on dit, est longue de 7km.

Le soleil du matin le long de la muraille

 

Un fossile de coquille St-Jacques sur le chemin de compostel....géologue ET pellerin.

J'ai modifié le laçage de mes chaussures pour éviter au maximum de compresser mon pied. C'est efficace mais l'inflammation est toujours présente. Marcher sur le bitume reste le plus douloureux. Heureusement que c'est assez rare.

Parfois le GR emprunte la route.

Autre petite anecdote, j'ai ôté ma montre. C'est tout bête et je ne saurais pas l'expliquer, mais ça m'a fait beaucoup de bien.

Ce soir LASAGNES.

Au détour du sentier, des chevaux. Ça change des vaches. Craintifs ils restent à bonne distance mais la gourmandise étant plus forte que la méfiance je parviens à troquer une pomme contre une caresse.

Une pomme contre un caresse ? Good deal!

Le chemin se poursuit à travers champs et forêts. Aujourd'hui encore je ne croise personne.

Les automobiliste ont des panneaux pour prévenir des traversées d'animaux, les animaux ont des panneaux pour prévenir des traversées d'auto.... Quand je vous dit que les chevreuils et les sangliers savent lire....

16h, je passe le village de Poiseul-lès-Saulx et j'entre en forêt pour la dernière partie du trajet. Le soleil se couche, il ne faut plus trainer.

Serait ce la fameuse "lumière au bout du tunnel" ?

La nuit tombe et je ne suis toujours pas arrivé. Partir après la pluie n'était peut-être pas une si bonne idée.

Je me fie aux marques rouge et blanche signalant le tracé du GR sur les arbres. Chaque fois que j'en passe une, elle me rappelle que depuis ce matin je n'ai fait que des bons choix. S'il pouvait exister ces petites marques dans la vie de tous les jours ce serait tellement plus rassurant.

Si ça continu je vais sortir la frontale.

Ces marques sont des sortes de "points de sauvegarde" comme dans les jeux vidéo : Si je me perds il suffit de revenir au dernier "checkpoint" pour reprendre la partie.

J'arrive à Tarsul à 18h (pile à l'heure prévue). Malgré mon appel pour annoncer mon arrivée tardive à Poiseul, mon hôtesse s'inquiétait et avait déjà enfilé son manteau pour venir à ma rencontre. L'intention me touche beaucoup.

2 thoughts on “J13 – Tarsul

  1. PAPOO

    Sur le chemin, Flavien procède à l'allégement radical. Il se débarrasse de l'inutile.
    Et il en trouve toujours, même débarrassé de tout encombrement social....
    Déjà défait d'une tente, l'effeuillage se poursuit: une montre + une pomme...

    Mais que te restera t-il dans un mois, cher Diogène...!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *