Skip to content

Épilogue

Publié le 26/12/18

Le contrat est honoré : Partir à pied de St-Die-des-Vosges le 1er Novembre pour arriver à St-guilhem-le-desert le 24 décembre.

La comedie est finie, je quitte Montpellier direction Paris puis les Vosges.

Je vais enfin pouvoir changer mes pantalons devenus trop grands et quitter mes godasses qui m'ont accompagnées quotidiennement pendant presque deux mois. Revenir à la vie "normale".

J'ai ouïe dire qu'un spectacle national en plusieurs actes s'est joué ici.

Je suis curieux de refaire le tracé de mon trajet pour calculer la distance exacte et les dénivelés que j'ai parcouru.

Avant dernière étape ferroviaire : Nancy

De même, avant de fermer définitivement la parenthèse, j'ai l'intention de réaliser l'inventaire exhaustif de mon sac : Sait on jamais ce que l'avenir nous réserve 😉

Destination finale : Saint-Die. Il aura fallu deux mois de marche pour aller et seulement 9h en train pour rentrer chez moi.

Pouvez vous m'aider ?

Chers lecteurs, j'ai une faveur à vous demander. Vous qui avez suivi mon périple au travers de ce blog qui porte ma première expérience littéraire. Pouvez me dire ce que vous en avez pensé ? Quel intérêt avez-vous porté à mon récit ? A quelle fréquence consultiez vous ce site web ? Comment avez vous trouvé la narration ? Le choix des photographies ? Pensez vous que mon histoire ferait un bon sujet pour un livre ? N'hésitez pas à m'envoyer un petit mail (blog@chourane.pro ou directement via "le répondeur"), je suis très curieux de connaître vos avis.

NDLR : Je vous demande d'être indulgent vis à vis de l'orthographe et de la mise en page : j'ai tout réalisé depuis le petit écran de mon smartphone, souvent trop fatigué pour effectuer des relectures attentives.

En pleine rédaction d'un nouvel article.

En conclusion

Je ne sais pas encore ce que ce voyage m'a apporté mais je le sens riche d'enseignements. Je le découvrirai au travers du regard de ceux qui me connaissaient avant que je ne parte. J'ai cependant le sentiment d'avoir beaucoup appris, notamment qu'il est très important, pour toute choses, de ne pas oublier de prendre le temps.

En résumé, je crois avoir trouvé ce que je suis venu chercher : un nouveau regard sur le monde.

"Je m’en allais dans les bois parce que je souhaitais vivre délibérément, ne faire
face qu’aux faits essentiels de la vie, et voir si je ne pouvais pas apprendre ce
qu’elle avait à enseigner, et non découvrir, quand je viendrai à mourir, que je n’avais pas vécu."

Henry David THOREAU, « Walden ou la
Vie dans les bois », repris dans le film « Le cercle des poètes disparus »

5 thoughts on “Épilogue

  1. Romain

    Salut Flavien!! je suis content et fière de toi que tu ai réussi ton long périple 🙂 je me suis régalé a te lire et à regarder tes photos! de jolis paysage et de beaux compagnons de route à quatre pattes
    tes récits étaient parfaits et tes boutades ici et la aussi je me tardai de lire ton blog chaque soirs
    Repose toi bien et à bientôt autour d'une bonne bière

    romain du gite la petite louvière

    Reply
  2. SONNET Christophe

    Chapeau bas l'artiste à pieds.

    Aventures, photos, dépaysement, humour, exploit, courage...tu nous a gâté pendant deux mois….

    Et du coup….y a quoi à la télé ce soir.

    Merci à toi Flavien.

    Reply
    1. annick barthelemy

      coucou Flavien, te voilà de retour , bravo tu l as fait! c est avec infiniment de plaisir que je venais chaque soir regarder où tu en étais, tes photos et ton humour rendaient de ce moment incontournable!

      Reply
  3. regine Chourane

    Bravo bravo Flavien Stevenson !!!!

    tu l'as fait !!!

    fière d'être ta grande cousine
    sinon je t'ai écrit auparavant justement pour te dire de faire un journal de bord avec photos,
    tu es doué vraiment !

    je regarde quand je peux ton blog, pas souvent en cette fin d'année, très occupée
    hélas pour moi 😉
    le laisseras-tu encore un peu que j'y retourne ?

    sinon j'attends ton livre ( Tesson l'a fait, très documenté mais sans photos et sans l'humour, alors !!!!! )

    bisous et belle fin d'année !

    Reply
  4. PAPOO

    Flavien,
    Une diagonale sépare Guillaume de Déodat, tous deux saints. Chemin oblique de 1000 kilomètres.
    Il est bien connu que seuls les Fous se déplacent sur cet axe.
    Fous et Flavien commencent par la même majuscule, mais également fervent, fiable, fidel, fin, fort, franc, fraternel...

    Pour ma part, je retiens Fils et Félicitations.

    Sincères félicitations Flavien !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *